BUDO SHOTOKAN KARATE CLUB : site officiel du club de karaté de CONDOM - clubeo

LES POINTS VITAUX ( KYUSHO)

30 janvier 2016 - 17:54

ATTENTION ! KYUSHO CE N’EST PAS UN STYLE D’ART MARTIAL, D’UN SPORT DE COMBAT !
KYUSHO TRADUIT EN FRANÇAIS VEUT DIRE POINTS VITAUX !

 « Ce sont les points qui frappés avec violence (atémi) entrainent la mise hors de combat de l’adversaire, par traumatisme interne, fracture, syncope, mort.
Les plus importants se situent sur la ligne médiane du corps, de face et de dos.**
Alors que les méthodes chinoises sont davantage basées sur l’exécution de coups précis, l’atémi japonais vise à obtenir le même résultat sur n’importe quel point du corps mais en partant du principe que les points vitaux de l’adversaire sont, pour une raison ou une autre, difficile à atteindre de manière précise. (eh OUI ! l’adversaire se déplace, se défend, il peut être protégé par sa tenue vestimentaire, voire un casque, sa morphologie … ).                   Le Karatéka frappe donc plutôt une zone qui sera gagnée par une onde de choc puissante, endommageant le point vital voisin.
Le karatéka s’efforcera dans un premier temps d’obtenir un kimé parfait capable de causer, par ébranlement, des lésions graves à n’importe quel point effectivement touché ; et ce n’est que dans un deuxième temps, lorsqu’après des années d’entrainement il aura atteint cette forme de maîtrise, qu’il pourra se consacrer à la recherche de l’efficacité en frappant des points extrêmement précis. (Karaté-Do – Roland Habersetzer – 1969) »

« Le kimé est en karaté,
- la manifestation parfaite de l’union du corps et de l’esprit. On peut le traduire par « efficacité pénétrante », ou « décision ultime ».
- l’ensemble des actions physiques et mentales qui interviennent simultanément dans la dernière phase d’un mouvement, un peu avant l’impact et maintenus un peu au-delà, et qui font pénétrer l’énergie développée par le coup dans la cible ; c’est la phase réellement efficace d’une technique.
- l’explosion d’énergie concentrée en un point, pendant un court instant.
- la brève mais intense concentration d’énergie physique, augmentée d’un influx mental allant dans le même sens, lors du contact avec l’adversaire, que ce soit dans un mouvement d’attaque ou de défense. ( Shotokan Karaté-Do – Roland Habersetzer – Mai 2000) »

Et donc, c’est après des années d’entrainement, après avoir obtenu un kimé parfait que l’on pourra alors se considérer (presque) prêt et se consacrer alors à la recherche de l’efficacité en frappant seulement des points extrêmement précis.

Des années d’entrainement avant de se consacrer à la recherche de l’efficacité en frappant des points extrêmement précis : les points vitaux.

Alors que penser de ces personnes, de ces écoles, qui s’ouvrent, qui affichent « ici on fait du Kyusho ! »
Il est évident que l’on joue alors sur la méconnaissance des gens, voire sur la naïveté d’autrui.
Eh OUI, aujourd’hui il est bien connu, que nombre de personnes confrontées à la règlementation, à la détention, la justification de diplômes, pour pouvoir enseigner telle ou telle discipline, contournent alors celles-ci par divers artifices, réussissant ainsi à gagner de l’argent en mettant à profit la méconnaissance, voire la naïveté d’autrui.
On fait croire à l’invincibilité du secret !

Attention, il y a des personnes très sérieuses, compétentes dans l’étude des points vitaux.

Ces personnes n’enseignent pas le kyusho à proprement dit, elles enseignent, soit les techniques de leur discipline issues de différents arts martiaux, soit leur art martial en énonçant, se référant, expliquant comment en se dirigeant vers les points vitaux on peut atteindre peu à peu une plus grande efficacité; comme naturellement dans tous les arts martiaux.

Et on constate qu’elles ont, avant tout, toutes atteintes, après un long parcours, un niveau élevé dans leur discipline, leur art, avant de proposer l’étude des points vitaux (Kyusho) ; comme, je le relève, par exemple, Serge Rebois 5ième Dan N.Taijitsu, licencié auprès de la FFKDA ( Fédération Française de Karaté et Disciplines Associées).

Un niveau : 5ième Dan, une reconnaissance : licencié auprès de la FFKDA, fédération délégataire du ministère chargé des sports ! (http://www.ffkarate.fr/recherche-grades/)

C’est autrement plus sérieux, plus crédible que ces personnes qui à peine 1ière Dan dans leur discipline ( débutant dans la réelle, la vraie étude de leur art) s’empressent de créer une association « Kyusho  » pour enseigner le Kyusho !

Et si vous voulez connaître les points vitaux, voici la planche les énonçant. ( **Karaté-Do – Roland Habersetzer – 1969)

Allons ne tombas pas, ne tombez pas dans le piège de la crédulité.

Henri

 

 

 

 

 

 

Commentaires

JEAN PIERRE LAVORATO 9° DAN UN GRAND MAITRE A CONDOM

23 novembre 2017 15:39

JEAN PIERRE LAVORATO 9° DAN UN GRAND MAITRE A CONDOM
Ci dessous articles paru, après le stage Jean Pierre Lavorato, dans: LA DEPECHE LE JOURNAL DU GERS attendu dans LE PETIT JOURNAL , Vendredi 24 Novembre. A bientôt Henri Lire la suite

Aucun événement